A message from Anonymous

Je relaie au cas où.

http://youranonnews.tumblr.com/

Anonymous’ Press release on the 16 arrested.

 

On the 19th of July, 2011, The US, UK and Dutch governments decided that they finally had enough of their citizens’ rights to freedom. In true dystopia style, these governments have trounced upon not only the rights of these individuals, but the basic rights of all individuals: freedom of speech, freedom of expression, and freedom of association.

These actions should not go unanswered.

Those who were arrested believe in a cause, believe in an idea, believe in all of us. We must respond with a real and concentrated effort to redress these arrests. We, as Anonymous, have a very real responsibility to these people, who were jailed fighting for freedom, so we can continue to fight for theirs.

Have you ever joined a sit in, taken part in a strike, marched in the street, or attempted to block access to a building in protest? Anon’s actions are the cyber equivalent of these traditional forms of protest, arresting our activists for doing this is a crime against freedom and democracy. But how could our actions be seen and accepted as real protests by governments, when we are shown daily, that they only tolerate demonstrations that serve their own purposes…

Anonymous has now been falsely labelled as a “terrorist group”; people are getting arrested for this unjust accusation and it has become a dirty cat and mouse game with incalculable and uncontrollable consequences. All our actions can be directly compared to protesting on the street… is that terrorism? How could anyone know and prove that an individual belongs to this “group”? Governments can now arrest any activist under this “label” without a real charge and nothing to prove that they belong to or identify with Anonymous. Even though Anonymous is not a “group” it is an idea shared by all who value freedom and justice.

Governments can achieve nothing by attempting to silence participants in Anonymous, as for every one of us that falls, ten more will take their place.

People of the world… do not forget that Anonymous fights not for our own freedom, but for the freedom of everyone, including You.

“When injustice becomes law, rebellion becomes duty” – Thomas Jefferson

We are Anonymous.
We are Legion.
We do not forgive.
We do not forget.
Expect us.

Le 19 Juillet 2011, les gouvernements américains, britanniques et néerlandais ont décidé qu’ils ne pourront finalement plus tolérer les droits de leurs citoyens à la liberté. Avec des méthodes vraiment dystopiques, ces gouvernements ont malmené, non seulement les droits de ces individus, mais aussi les droits fondamentaux de tous les individus: la liberté à la parole, la liberté d’expression et la liberté d’association.

Ces actions ne doivent pas rester impunies.

Ceux qui ont été arrêtés croient en une cause, croient en une idée, croient en nous tous. Nous devons répondre par des actions réelles et concentrées pour réparer les préjudices de ces arrestations. Nous, en tant qu’Anonymous, avons une vraie responsabilité vis-à-vis de ces personnes qui ont été emprisonnées parce qu’ells luttaient pour la liberté et afin que nous puissions continuer la lutte pour leur liberté.

Avez-vous déjà rejoint un sit-in, pris part à une grève, défilé dans les rues, ou tenté de bloquer l’accès à un bâtiment en signe de protestation ? Les actions d’Anonymous sont les équivalents cybernétiques de ces formes traditionnelles de protestation. Arrêter nos militants pour avoir fait ces actions est un crime contre la liberté et la démocratie. Mais comment nos actions pourraient-elles être considérées et acceptées par les gouvernements comme des vrais actes de protestation lorsqu’on nous montre tous les jours qu’ils ne tolèrent que des manifestations qui servent à leurs propres fins…. ??

Actuellement, Anonymous a été faussement étiqueté comme un “groupe terroriste” ; Des personnes sont arrêtées par cette accusation injuste et ceci est devenu un sale jeu de chats et de souris avec des conséquences incalculables et incontrôlables. Toutes nos actions peuvent être comparées directement à des protestations dans les rues… Est-ce que ceci est du terrorisme ? Comment quelqu’un pourrait-il savoir et prouver qu’un individu appartient à ce «groupe» ? Les gouvernements peuvent maintenant arrêter tout militant lui collant cette «étiquette» sans aucune charge réelle et aucune preuve qu’il appartient à Anonymous ou s’identifie comme tel. Même si Anonymous n’est pas un groupe, Il est une idée partagée par tous ceux qui chérissent la liberté et la justice.

Les gouvernements n’aboutiront à rien en essayant de réduire au silence les participants à Anonymous, parce qu’à chaque fois que l’un d’entre nous tombe, dix autres prendront sa place.

Peuple du monde… N’oubliez jamais que les Anonymous luttent, non pour leur liberté, mais pour la liberté de tous, y compris la vôtre.

« Quand l’injustice devient loi, la rébellion devient devoir » – Thomas Jefferson

Nous sommes Anonymes
Nous sommes légion
Nous ne pardonnons pas
Nous n’oublions pas
Attendez-vous à nos actions

 

0 Responses to “A message from Anonymous”


  • No Comments

Leave a Reply