2010, année sociale sur le Web

Allez, on est encore en janvier donc Bonne année !

Je tweet, je FaceBookise et je délaisse mon premier média, mon bon vieux Blog WordPress…
Je vais vraiment essayer ( avec plein d’autres choses ) cette année de poster un peu plus régulièrement, ne serait ce que pour essayer de me remettre à écrire pour d’autres raisons que purement professionnelles.

Ce post, je l’écris depuis Union Square, à San Francisco, après un super Week End à Los Angeles ( j’ai vu Avatar en 3D IMAX, c’est plus qu’un film, c’est une expérience, un sacré choc même si parfois l’histoire est un peu gnangnan ) et une petite semaine à côté de Philadelphia.Tout ça pour le boulot évidemment.

Avatar - The Movie

Boulot qui à mon avis va évoluer, si pas en 2010, certainement en 2011.Mon job actuel est un peu bâtard et il faudrait vraiment que je me pose un moment avec les RHs et mon boss pour en discuter.
Boulot qui m’envoie un peu partout ce qui me permet de voir des films dans les avions et dans les trains ( plus bas, une liste avec peut être un morceau de revue 🙂 ).
Boulot qui par contre me met loin de ma famille pendant des longues tirées de temps ce qui est un peu lourd parfois.

Je ne comprends toujours pas comment ni pourquoi la France ne s’est pas encore révoltée face à l’absurdité de la situation. Sauvetage des banques, fric jeté en urgence aux constructeurs automobiles, discours ultra sécuritaire, culpabilisant et évidemment raciste et pourtant, pas une fourche, pas un pavé, pas une barricade.Les gens doivent être trop occupés avec leur Iphone ( le meilleur substitut à une vie sexuelle épanouie ! ), leur FarmVille sous Facebook ou leur score à Wii Sports Resort ( même si il faut reconnaître que le WakeBoard il pogne ). Vivement le printemps….

Je sors de 2 films ( ben oui quand le décalage horaire vous jette en bas du lit à 7h vous bossez aux heures françaises et donc l’après midi faut s’occuper ).
Legion

Un film non pas post apocalyptique mais juste apocalyptique. Encore Dennis Quaid ( comme dans Pandorum et Horsemen, voir plus bas ) et d’autres acteurs moins connus. Très “catho” dans le propos, assez léché niveau photographie, certaines grosses failles scénaristiques font que je suis à la limite de regretter.

Par contre, je ne regrette carrément pas Book of Eli. Denzel Washington est énorme ( comme d’habitude) et c’est un des meilleurs post apocalyptiques que j’ai vu depuis un moment. Certains messages sont passés de façon très subtile ( People had more than they needed. We were throwing away things we would kill for today ) d’autres un peu moins. Par contre, le twist final est très très bon et pas du tout prévisible ( du moins pour moi, après, les gens sont peut être super forts ).

Là encore, une photographie très léchée, un univers bien développé ( les tremblements des mains qui découlent de l’excès de cannibalisme 😀 ), un style un peu MadMax mais pas trop.

Mon coup de coeur du mois tiens pour la peine.

Sinon, au cours de mes périgrinations, j’ai vu la série Firefly dans son entier ainsi que le film qui en a découlé, Serenity.

Adam Baldwin, Alpha de DollHouse, Summer Glau, une histoire, des décors, des personnages bien développés. Quel dommage que ca ait été arrété après la première saison. Me fait penser à Carnivale 🙁

En vrac, j’ai aussi vu Pandorum,Transformers 2 Revenge of the fallen,Horsemen,The Thaw / Frozen,Code, MOON ( EXCELLENT ! Allez le voir ), American Pie the Book of Love et District 9. J’en parlerais plus tard…

6 Responses to “2010, année sociale sur le Web”


  • J’aimerais que tu m’expliques ce qu’Avatar a de si bien:
    C’est un film en IMAX 3D, mais ça c’est pas une nouveauté, ça a été créé en 1986…
    Le gentil sauve la planète, se marie, et ne fait pas trop d’enfants pour ne pas augmenter l’empreinte carbone… ou alors il y a quelque chose d’original?
    Le bonhomme bleu de l’affiche n’est pas vraiment engageant..
    Du coup pour l’instant personne n’a réussi à me convaincre d’aller le voir. En plus dans ma campagne il n’y a pas d’IMAX. Je vais certainement aller voir Invictus par contre.
    A part ça, passe le bonjour fraternel à Strap’ et fais la bise à ta famille à la fin de cette pérégrination.

  • Bon Slammy, faut qu’on cause. Je suis allé voir The Book of Eli récemment (je n’ai volontairement pas voulu en savoir plus, ton avis emballé m’a suffit pour me convaincre que ça devrait me plaire).
    Je ne partage pas du tout, mais alors pas du tout ton avis.

    Zaitochi rencontre Mad Max, de cette union contre-nature naît un Denzel Washington relativement crédible jusqu’au fameux twist final. Le coup du bouquin, ok, passe encore, mais lui, alors là non, je ne peux pas accepter ça. Y’a plus une scène du film qui tient debout à part la fouille de la maison avec les lunettes de soleil (pas le sursaut quand il ouvre le placard, j’y crois plus trop) et la première partie de la première baston (il sent les méchants à 20m à la ronde) le reste, désolé, totalement pas crédible.

    Le méchant du film ? Une blague ouais, le mec cherche très mollement un bouquin qui doit lui permettre de règner sur le nouveau monde (il n’a qu’a l’écrire, de toute façon, personne ne sait lire !) qui finit par lui tomber dans les mains ou presque. Dans un monde où il n’y a plus rien, il a le contrôle de l’eau, il a des bagnoles, des armes lourdes, bref, de quoi vraiment avoir de l’autorité dans un tel contexte, mais non, il est très pieu, donc tout ça n’est rien, il y faut une biblounette au méchant. Et comme il est con, il sacrifie toute sa ridicule petite armée comme un gros naze plutôt que d’essayer de l’avoir par la diplomatie.

    La scène des petits vieux est pas mal.

    La fin devient grand-guignolesque, les gentils vivent à l’ouest, à l’air pur, ils sont propres et passent tout leur temps à fabriquer une jolie reliure en cuire pour la nouvelle Bible qu’on s’empresse de ranger sur une étagère. Wouah! Puissant! Ils n’ont rien trouvé de mieux à faire, genre imprimer une bible c’est quand même vachement mieux pour ce qui reste de l’humanité que lutter contre les maladies et le cannibalisme ambiant.

    Le message du film ? Sauvegarder un symbole est plus important que la chose qu’il représente. C’est effectivement très américain, je rejoins Paul Lutus qui déplore “the greatest single failure of American education is that students come away unable to distinguish between a symbol and the thing the symbol stands for.”

    Bref, une sacrée grosse daube, ultra-catho, mais bien enrobée, graphiquement, très bon, l’ambiance était bonne, mais le fil conducteur du film, franchement, non…

  • J’oubliais : le fait que ce soit sponsorisé par KFC n’est pas un point positif. (Inn’n’Out ou Fatburger, à la limite)

  • @Balphig : en effet, au niveau scénario, Avatar = Pocahontas.

    @Tohan : Moi aussi le twist final m’a un peu déçu. Au sens où RIEN ou presque avant ne te le laisse deviner/t’en douter ( un peu le fait qu’il part en marchant sans lunettes de soleil après l’épisode chez les petits vieux ).
    En effet avec du recul, le côté “ultra-catho” ou du moins “ultra-déiste” est assez flagrant.
    Je maintiens cependant que dans l’ensemble, du point de vue “Univers” et Photographie, c’est un des meilleurs Post Apocalyptique que j’ai vu.

  • Yep, je te l’accorde, graphiquement, c’était réussi, mais ça ne fait pas un bon film. Note que je ne t’en veux pas personnellement 😉

    @Balphig, on va pas essayer de te convaincre, surtout si t’as décidé de te la jouer refuseur à contre-courant 😉 Cela dit, Avatar reste une prouesse technique (et graphique) et le scénario, si basique et repompé de Pocahontas qu’il soit, ne nuit pas à la distraction. Tu passes 2h30 à en prendre plein les mirettes et c’est tout ce que t’en attendais de toute façon… donc c’est pas si mal.

Leave a Reply